Le projet en commun L'agriculture

La question de l'agriculture et de la nourriture n'est quasiment jamais traité à l'échelon communal. Est pourtant selon la plupart des experts c'est par la nourriture que les civilisations peuvent s'effondrer.

Gouverner c'est prévoir...

 

Les scénarios des crises éventuelles majeures sont nombreux (apparition de nouvelles maladies, réchauffement climatique, tempête, crise énergétique, crise financière, conflit)... Mais on n'y prêtait pas toujours attention pour ne pas céder au catastrophisme. On se sent parfois loin de toutes ces préoccupations. Le Coronavirus Covyd 21 nous démontre qu'un simple virus est en mesure de perturber le cour des choses, comme un grain de sable dans la machine d'un capitalisme fou qui a fait passer l'argent bien avant l'humain. Même dans notre petite ville de St Vincent de Tyrosse nous pouvons être impacté.

 

Comment un maire est il en mesure de protéger les populations qui dépendent de leur territoire ? Comment un village peut surmonter ces épreuves...?

 

Notre programme a intégré des réponses concrètes à ces préoccupations qui deviennent hélas de plus en plus légitimes...

 

- La possibilité de pouvoir s'alimenter à proximité de chez soit.

- Préservation des terres agricoles et maraichères

- Développer les circuits cours

- Développer des jardins partagés

- Pouvoir être autonome énergétiquement et économies d'energie,

- Construire des habitats écologiques

- Planter des arbres partout ou cela est possible pour lutter contre les effets du réchauffement climatique

- Aider les petites entreprises locales à avoir accès aux appels d'offre des collectivités...

- développer la solidarité entre les gens...

Toutes ces mesures contribueront à organiser la résilience de notre ville pour faire face aux crises éventuelles....

 

Devant les risques éventuels et pour répondre à ces questions, notre objectif sera de soutenir les expériences innovantes qui existent déjà, et les organiser si elles n'existent pas encore.

Voici quelques pistes émises par les citoyens lors du débat et des ateliers organisés à Tyrosse le 30 mars 2019 , en présence de Loïc Prud'homme (Député rapporteur de la loi Malbouffe) et Magali Waechter candidate FI aux élections européennes.

  • Soutenir et développer des circuits courts

 

  • Mise en place d'un partenariat et soutien logistique et technique des "Jardins de l'Humanité".

https://jardins-humanite-terresoceanes.jimdo.com/

  • Mise en place d'un partenariat et soutien logistique et technique de l'AMAP  (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne) de Tyrosse. Favoriser l'implantation d'agriculteurs bio sur la commune

www.amaptyrosse.org

  • Création de jardins libres et partagés dans les quartiers.

Nous mettrons à disposition des citoyens qui le souhaitent la possibilité de faire des potagers en commun sur des espaces communaux peu utilisés. En fonction des demandes nous étudierons cette possibilité dans chaque quartier. Les possibilités sont nombreuses dans presque tous les quartiers de Tyrosse (Maysouot, Chalons, Casteroun, Bosquet, Orée du Bois...)

Le but étant de viser l'autonomie alimentaire en local, les lieux de convivialité et de partage afin de créer du lien social...

Les propositions

Les idées se trouvent ici mise à jour. Nombre d'entre elles nécessiteront d'être complétées, amendées par les citoyens, les associations, les futurs élus et les services....Nous vous donnons ici la direction dans laquelle nous souhaitons aller avec vous.

Mise en place d'un projet "Incroyable Comestible" sur les espaces publics en partenariat avec l'association Colibri et "Les incroyables comestibles". Explication en image du projet original.

Création d'un écoverger (Verger écologique avec des espèces anciennes et locales) en partenariat avec le Conservatoire régional végétal

en accès libre pour les citoyens.

Création d'un potager bio municipal

 

à l'image du potager bio de Mouans Sartoux. La ville de Vannes (Morbihan) a aussi mené cette expérience.

Partenariat avec un agriculteur bio pour réaliser un potager dans le but d'alimenter les circuits courts et viser l'autonomie alimentaire du territoire. L'exemple de la ville d'Albi.

Porter à la connaissance des parents des fiches techniques concernant les repas des cantines municipales. Exclusions de tout additifs néfastes ou douteux dans les repas distribués aux enfants.

Ces fiches techniques devront stipuler la qualité, la provenance des aliments et les additifs éventuels. En effet, Colorants, conservateurs, édulcorants, émulsifiants, exhausteurs, nanoparticules… les additifs sont présents dans de nombreux aliments industriels afin d’améliorer leur goût, leur conservation ou leur aspect visuel. Mais certains d’entre eux présente un risque réel pour les consommateurs, et notamment pour les enfants.

Création d'une plateforme de mutualisation de Jardin entre particulier

Vous voulez continuer à manger sainement. Vous avez un jardin mais n'avez pas le temps ou n'êtes plus en capacité de l'entretenir. 

Nous vous mettrons en contact avec des personnes qui pourront vous l'entretenir. Vous partager la récolte obtenue. Seule contrainte le jardin devra être intégralement bio.

Organisation annuelle d'une opération de sensibilisation à la malbouffe à destination des jeunes (écoles, collège et lycée)

Mieux manger cela s'apprend. Il est essentiel d'apprendre aux jeunes générations à déjouer les pièges de la "malbouffe".

© 2020  par le groupe Tyrosse en commun