Rechercher
  • Tyrosse en commun

Écologie de façade

Mis à jour : janv. 28

Nous avons assisté avec intérêt à la réunion de lancement de campagne de Régis Gelez (ENTY), lors de laquelle il a donc confirmé le soutien sans contrepartie d’EELV à son projet... Qui inclut un soutien sans faille à la tauromachie (« Nous sommes une ville Taurine et nous le resterons » ) et aux chasses traditionnelles (Ah, la chasse à l'alouette avec les enfants, quel bonheur !*), mais aussi le renoncement au label « Villes et villages fleuris **» ! Régis Gelez justifie ce retrait par un coût du label exorbitant de 10 000 € sur lequel ils feront des économies. Pour un programme soi-disant entièrement chiffré, cela s'annonce mal : l'adhésion à l'association « Villes et villages fleuris » ne coûte que… 400 € ! et l’adhésion n’est même pas une obligation. Tyrosse n’a même jamais adhéré à cette association. Enty-èrement chiffré de chiffre inexact. On est mal barré pour faire des économies.


Mais en dehors des chiffres, l’équipe municipale Espaces verts/Environnement totalise actuellement 17 agents (dont 1 apprenti et 2 agents polyvalents), un effectif qui n’a cessé de régresser depuis 2014. Malgré cela, St-Vincent-de-Tyrosse s’apprête à rejoindre les villes de Bordeaux, Dax, St-Paul-lès-Dax et Hossegor dans le club fermé des villes labellisées « 3 Fleurs » tout en diminuant régulièrement ses dépenses de végétalisation en utilisant plus de vivaces et de plantes adaptées au climat local… et malgré des actions de déboisement que nous avons sévèrement critiquées. Il faut aussi être en mesure de voir le positif des actions mises en place dans le passé. Cela fait plus de 10 ans que la ville et les services tentent d’améliorer leurs pratiques grâce aussi aux audits réalisés par ce label sur la ville. Il serait tout de même dommage de réduire à néants tous ces efforts qui donne à notre ville une image positive et une attractivité évidente.


Bref tout cela sent les relents d’une vieille politique des partenariats électoralistes et sans convictions dont le PS est coutumier.

Nous considérons que le soutien de façade d’Europe Ecologie les Verts (sans logos, sans adhérents, sans contreparties d’une liste soutenant ouvertement la corrida, les chasses traditionnelles, anti villes fleuris) nous apparait donc totalement discrédité. Nous les engageons d’ailleurs vivement à réfléchir aux conséquences de leur décision de soutenir une telle liste qui les décrédibilisent totalement et va à l’encontre des principes et des convictions même de ce parti et des convictions de leurs électeurs.

Si vous voulez un peu plus d’écologie, nous vous invitons à découvrir nos idées et projets pour Tyrosse.

www.avenir-tyrosse-en-commun.org





*Focus sur la situation de l’Alouette des Champs


La tendance démographique de l’Alouette des champs est particulièrement préoccupante puisqu’elle a perdu 30% de ses effectifs nicheurs en France depuis 1989. Plusieurs raisons expliquent ce déclin, comme l’agriculture intensive qui a grands coups de pesticides, d’engrais chimiques, de remembrements a largement contribué à faire disparaître l’avifaune de nos campagnes. La chasse est également pointée du doigt, l’Alouette des champs étant encore le plus petit des passereaux à être prélevé. Elle paye un lourd tribut chaque année avec 640 000 oiseaux prélevés.

https://www.liberation.fr/france/2018/03/20/les-oiseaux-disparaissent-de-nos-campagnes-a-une-vitesse-vertigineuse_1637575



Le label villes fleuris c’est quoi ?


Le Label récompense l’engagement des communes en faveur de l’amélioration de la qualité de vie et la stratégie globale d’attractivité mise en place à travers le fleurissement, le paysage et le végétal.

Les critères évaluent :

- La démarche globale de valorisation communale par le végétal et de fleurissement.

- Les actions d'animation et de promotion de cette démarche auprès de la population, des touristes et des acteurs pouvant être concernés.

- La présentation du patrimoine végétal et du fleurissement.

- Les modes de gestion mis en place pour entretenir ce patrimoine en respectant les ressources naturelles et la biodiversité.

- Les actions complémentaires mises en œuvre pour favoriser la qualité des espaces publics (mobilier, voirie, façades, enseignes, propreté...).

- La cohérence des aménagements paysagers et de leur gestion selon les différents lieux.

98 vues

© 2020  par le groupe Tyrosse en commun