Rechercher
  • Tyrosse en commun

Les gilets jaunes

par Stephan Dubez

Nous soutenons ce mouvement populaire car c'est la goutte de pétrole qui fait déborder le vase de la révolte... mais l'argent ne ruisselle toujours pas...et pour cause il se concentre.

L’État cherche de l'argent... mais qu'il aille le chercher là où il est !


Si le gouvernement Macron prenait les 3 mesures suivantes...il résoudrait beaucoup de ses soucis...

Lutter et interdire l’évasion fiscale : 100 milliards (dernière évaluation) que beaucoup de banques françaises organisent en toute impunité. Arrêter le CICE : 20 milliards ( donnés aux entreprises sans contrepartie, certaines licencient dans le même temps) Rétablir l'ISF : 4 milliards ( la spéculation financière et boursière est remerciée de ses bons et loyaux services)

3 mesures qui coutent 124 milliards d'euros au français...et qui ne servent que les intérêts d'une poignée. Cela en fait beaucoup d'argent pour financer la transition énergétique, mettre des professeurs, pour aider les enfants handicapés, aider l'installation des médecins dans les villages , des infirmières, des pompiers, créer des Epahds, relancer l'économie réelle et pas la spéculation, organiser la transition agricole, financer la recherche, développer la culture, préserver notre patrimoine...et tout le reste qui souvent manque de moyens.


Pour vous donner un ordre d'idée de ce que cela représente...(On n'a pas forcement l'habitude de manier les milliards) le premier budget de l’État c'est l'éducation nationale (70 milliards), le deuxième c'est la défense (40 milliards) ! L'environnement est à 9.5 milliards.


L'argent n'est pas le problème, la France est riche. Le problème ce sont les choix qui sont fait. C'est la concentration de cet argent dans les mains de quelques uns. Le peuple et ses gilets jaunes a bien compris tout cela. La hausse du prix des carburants n'est qu'un prétexte. Il sait bien que la pétrole est un problème pour le climat, qu'il va se faire plus rare et qu'il va donc augmenter inéluctablement. Ce qu'il veut c'est des solutions et de la cohérence, surtout de la cohérence. On veut bien faire des efforts, on n'arrete pas d'en faire mais qu'on arrête de nous dire qu'il faut bien financer la transition écologique alors que le gouvernement maintient qu'avec une grosse voiture bien puissante en faisant beaucoup de kilomètres vous pouvez défiscaliser à bloc (frais réel / impôts sur le revenus), que le kérosène des avions n'est pas taxé alors que c'est le mode de transport le plus polluant.

C'est ainsi que les beaux discours bien calibrés sur la sauvegarde de la planète et du climat sonnent creux deviennent incompréhensibles, inaudibles parce qu'incohérents, souvent frappés du sceau de l'incompétence notoire...


Les gilets jaunes reprennent la main sur l'implication citoyenne. Être vu à défaut d'être entendu et c'est bien légitime face à un gouvernement qui n'écoute que les intérêts de sa caste. Au contraire des gouttes d'eau qui font les océans mais font aussi déborder les vases... Les gouttes de pétrole entrainent les marées noires et peuvent exploser...et la pour le coup ça fait du bruit !

0 vue

© 2020  par le groupe Tyrosse en commun